Lettres ouvertes à Robert Spano, Président de la Cour Européenne des Droits de l'Homme